Equipements de métallisation à l'arc électrique mobiles

Imprimer

Nécessités

Rappel
La projection en métallisation est conditionné par la prise en charge du métal d'apport par un vecteur d'air comprimé, à l'endroit exact ou ce dernier est fondu. Cette simultanéité est, pour un fil de nature et diamètre donné, fonction de trois facteurs principaux qui sont:
- la vitesse d'avance du fil, (volume de métal fondu)
- l'intensité du courant électrique, (élément de l'arc)
- la force du courant d'air comprimé, (élément de la projection).
Comme pour le pistolet à flamme, le pistolet à arc électrique est conçu pour projeter différents types de matériau, se présentant sous différentes formes (fils plein ou fils fourrés) avec des duretés et des diamètres très variables. La grande diversité des matériaux projetés engendre de multiples réglages spécifiques au produit, qui s'effectuent à l'aide d'un pupitre de commande.

Description des équipements

Le générateur de courantEquipement arc électrique
Il est la base et le moteur du système, puisque c'est lui qui délivre l'énergie nécessaire à la production du courant électrique, qui par court circuit, engendrera l'arc de fusion entre les fils de métal.
Il génère du courant continu à des tensions comprises entre 25 et 40 Volts pour des intensités comprises entre 100 et 500 Ampères.
La puissance de l'arc électrique, donc de la projection, est donnée par la corrélation de l'intensité et de la tension (ampérage et voltage). L'équilibre P = U x I est obtenu par répartition de U par rapport à I. Pour une tension déterminée en fonction du matériau (donnée constructeur), il suffit de faire varier l'intensité pour augmenter ou réduire le débit masse de produit projeté.

Le pupitre des réglages
Afin d'obtenir une bonne précision dans les réglages, le pupitre doit comporter au minimum:
- un régulateur de tension (pour réglage du Voltage),
- un régulateur d'intensité (pour réglage de l'Ampérage),
- un manodétendeur (pour l'air comprimé ou le gaz vecteur),
ainsi que les raccords et afficheurs de valeurs nécessaires au bon calibrage des données.
Comme pour la flamme, on utilisera une source d'air comprimé dont le débit est légèrement supérieur à celui consommé par le pistolet , en ayant pris le soin de protéger l'installation par un filtre adéquat (voir paragraphe flamme).

L'alimentation en filTourniquet dévidoir double
Les fils sont généralement livrés en couronnes, quelques fois en bobines ou en fûts (voir rubrique matériaux). Quel que soit le conditionnement, il est indispensable que les fils arrivent régulièrement et sans à coup au pistolet. Pour ce faire, les couronnes sont placées sur un double tourniquet dévideur, muni de redresseurs, qui suppriment la courbe produite par l'enroulement des fils. Les molettes du redresseur sont réglables pour s'adapter au diamètre et à la dureté du fil afin d'obtenir le redressement désiré.
Lorsque la distance entre la desserte des fils et le pistolet est importante (> 5m), on adjoint un moteur d'entraînement qui pousse les fils à l'entrée des gaines d'isolement pour soulager le tirage des molettes au pistolet.

metallisation.jpg