Close

Machines

Conception des machines automatiques de métallisation

Conception des machines


Définition

On appelle machines automatiques, toutes conceptions ayant pour but d’éliminer les opérations manuelles de projection, laissant à l’opérateur le seul soin des réglages, de la surveillance, des contrôles et de la maintenance. Outre la fiabilité des opérations, elles apportent un réel avantage pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles qui y sont liées.


Constitution

Elles sont composées de 3 ensembles qui ont des fonctions distinctes et qui sont :
1) la chambre de traitement ou de projection ;
2) le système de mise en mouvement de la pièce ou du jet ;
3) l’ensemble de ventilation et filtration de l’air poussiéreux.


Le caisson de projection

Sa forme et ses dimensions varient suivant le type des pièces à traiter, le procédé de projection thermique employé, le traitement recherché et la production envisagée. Il doit répondre à toutes normes de sécurité en vigueur pour l’opérateur, tant au niveau de la projection, qu’au niveau mécanique, ou au niveau acoustique (voir détails dans rubrique Cabines).
Il peut être équipé de divers systèmes de manutention, de préhension, ou de manipulation des pièces à traiter.


Le mouvement des pièces ou du jet

Il peut être plus ou moins réglable, avec des fourchettes de variations dimensionnelles différentes, suivant qu’il s’adapte à un ou plusieurs produits à traiter. Il peut indifféremment concerner la pièce ou le jet, ou les deux en même temps. Les principaux automatismes d’une machine sont :
les automates programmables ;
les commandes numériques ;
les robots.
Ils sont énumérés et décrits en page précédente (voir rubrique Automatismes).


La ventilation-filtration

Afin que les poussières ne s’échappent pas vers l’extérieur, le système de ventilation doit toujours maintenir le caisson de travail en légère dépression. Pour ce faire, la vitesse de l’air entrant par les ouvertures du caisson doit être comprise entre 3 et 5 m/s.
Pour le calcul du débit à extraire, on prendra environ 20 renouvellements/minute, auxquels on ajoutera la quantité d’air et de gaz apportée par la ou les buses de projection. L’air poussiéreux est aspiré et transporté vers un filtre du type sec ou humide, pour être dépoussiéré avant rejet dans l’atmosphère. La ventilation est impérativement asservie à la mise en marche de la projection et est maintenue pendant les opérations de chargement ou déchargement afin d’éviter la propagation des poussières vers l’extérieur. Toutes les précautions seront prises pour éviter les risques d’incendie ou d’explosion, liés à l’emploi de certains produits d’apport dangereux comme l’aluminium (voir détails dans la rubrique Filtration).



Quelques installations ou machines automatiques de projection